Essayons de vous transformer en quelque chose qui ne soit pas une erreur

Partagez | 
 

 Steven Lowell ▬ 100%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

MessageSujet: Steven Lowell ▬ 100%   Ven 26 Aoû - 17:08


Steven K. Lowell

Informations
◄ Nom ►
Lowell
◄ Prénom ►
Steven Keazy
◄ Âge ►
18 ans
◄ Nationalité ►
Britanique
◄ Orientation ►
Bisexuel
◄ Groupe ►
Pensionnaire
◄ Etudes ►
Artistique
◄ Plutôt côté ►
Neutre
◄ Particularité ►
Il cotoie un ami imaginaire.
Irl
◄ Pseudo ►
Stevyy
◄ Où nous as-tu trouvé ? ►
J'suis le co fonda wsh
◄ Avis ? ►
Blblblbl
◄ Avatar ►
Tofuvi de Pixiv
◄ Code du règlement ►
Auto validation activé

Descriptions
Cheveux ► Courts et blonds.
Yeux ► Oblique et noirs.
Taille ► 1m73.
Poids ► 68 kilos.

Rêveur et tête en l'air, Steven n'est pas un jeune homme très causant. Qu'il soit seul ou non, il s'en fiche éperdument. Il se considèrent comme une âme libre, exprimant ses envies et ses sentiments à travers l'art même si ce dernier a toujours l'air inquiétant pour ceux qui regardent ce qu'il fait. Il a une vision toute particulière du monde et des gens qui l'entoure. Toujours le regard ailleurs, Steven est difficile à impressionné. Il n'est pas facile de le voir être étonné pour quelque chose ou par quelqu'un, il est dans les limites du gars blasé qui ne veut faire attention à rien et qui se fou de tout. Mais c'est vrai, il est plutôt du genre isolé, préférant les coins sombre et calme pour se plonger dans ses pensés ou dessiner, tout simplement.

Niveau relationnel, le jeune homme parle rarement à ceux qu'il ne connaît pas, il est donc difficile de tisser des liens avec lui, étant donné qu'il se méfie bien trop facilement des autres. Mais même comme ça, il reste un jeune homme avec de bonnes manières et qui n'envoie pas balader ceux qui l'approchent, même si il est difficile de lui faire décrocher plusieurs mots d'affilés. De plus, il est souvent du genre à mentir, autant sur des choses importantes que pour des sujets tout à fait banals, cela montre à quel point il s'en fiche de l'avis des autres et de ce qu'ils pourraient penser de lui. Il dit ce qui lui passe par la tête, toujours d'une façon morose, et joue souvent les rabat-joie sans même s'en rendre compte.

Bien que cela soit une bonne chose qu'il soit calme, on est souvent frustré face à ses manque de réactions et du fait qu'il est toujours dans ses pensées et ne fait pas attention à ce qu'il se passe autour de lui. L'une des choses qui rebutent les autre,s c'est qu'il parle souvent tout seul. Mais vraiment. Depuis bien longtemps, le jeune homme semble parler à quelqu'un, mais que personne ne voit. Seul lui semble voir une personne, ou du moins quelque chose, qui l'accompagne partout où il va, et où il a toujours tendance à y donner plus d'attention que la réalité elle-même.

Ce qui au final, fait penser aux autres qu'il manque cruellement de confiance en lui, soit qu'il a été  traumatisé par quelque chose dans son passé et ça... On ne peux le savoir qu'en étant assez proche de lui pour qu'il finisse par se confier, ce que personne encore a réussit à faire. Et enfin, il a une courte mémoire. Etant donné qu'il est tête en l'air, il a tendance à oublier les choses qui ne lui semblent pas importantes, donc il peut facilement oublier sans vriament s'en inquièter plus que ça.

Histoire
C'est une histoire qui pourtant a bien commencé, tu aurais pu avoir une vie plaisante et pleine de rebondissements. Seulement, le destin n'a pas voulu de tout ça. Né d'une mère Japonaise et d'un père Anglais, tu as vus le jour dans une des petites villes d'Angleterre, une charmante bourgade vue de loin comme un endroit calme et charmant. Tu as grandis ici jusque tes 17 ans... Et c'est dans cette petite ville que tu en a vus de toutes les couleurs. Tu avais une famille banale. Aucun rebondissement, des parents semblant faire toujours la même chose, dire des choses répétées des milliers de fois par n'importe qui d'autres. Une vie qui te semblait déjà assez ennuyante. Mais tu restais plus ou moins heureux, tu te contentais de cette famille lambda... Ou presque. Parmi toute cette banalité, un seul être sortait du lot : ton oncle du côté de ta mère.

Il venait souvent vous voir, il était le tonton un peu fou mais très gentil, qui sortait totalement de l'ordinaire. Et le pire de tout, c'est que tu l'adorais. C'était un homme pleins de ressources et qui te bourrais la tête de rêves et d'histoires qui te changeaient totalement les idées. Car lorsque tu devais te séparer de lui, la vie redevenait morose. Tu t'occupais, à peindre et dessiner, cherchant à tester les limites de ton imagination qui semblait quasi inépuisable. Si avec ta famille ça n'allait pas trop mal, niveau amitié c'était la totale catastrophe. Tu te sentais simplement seul. Tu n'arrivais décidément pas à te nouer d'amitié avec quelqu'un, préférant curieusement la solitude. Tu fut néanmoins soulagé de ce poids lorsque ton oncle préféré t'offris une peluche, et pas n'importe laquelle.

Avec elle, tu allais partout. Tu lui racontais n'importe quoi, comme un journal secret. Ce fut ta première et réelle meilleure amie, cette peluche était tout pour toi, autant une source d'inspiration, que le moyen de te sortir de tes pensées noires. Et pendant ce temps, tu grandissais. Tu ne voyais plus l’intérêt de rencontrer de nouvelles personnes, et peut-être qu'au fond, tu devenais de jour en jour un peu plus isolé du monde réel... La seule chose qui te sauvais était ton orientation, tu voulais te diriger vers tout ce qui touchait de près ou de loin à l'art, c'était la seule chose au monde qui t'intéressais. Mais bien que tu aurais pu avoir une vie comme ça jusqu'à ton indépendance, ça ne fonctionnait pas comme ça en vérité. Aller à l'école commençait à être un poids trop dur à porter.

Toujours regardé de travers, traité de différent, tu n'arrivais pas à y trouver ta place, toujours bousculé par des jeunes pensant eux, être « cool » par rapport à toi. À force de te taire et ne rien dire à tes parents, à vouloir toujours te renfermer toujours un peu plus sur toi-même... Ce jour là devait arriver. C'était un jour d'école, lors de la fin des cours... Ce jour-là, c'était comme si tout avait été prévu à l'avance : Temps nuageux, sombre, avec une ambiance monotone voir affreuse... Et c'est pendant ce jour là que tes pires ennemis avaient décidé de te prendre à part pour te faire ta fête. Frappé, humilié... Seuls dans cet entrepôt, tu ne pouvais rien faire. Tu avais cependant presque réussis à t'en sortir mais... Ils mettaient vite la main sur ta fameuse peluche que tu prenais toujours avec toi. Elle fut déchirée, brûlée... Juste devant tes yeux.

Ce fut une sacrée épreuve psychologique qui avait par la suite brisée quelque chose en toi. Laissé seul dans cet immense endroit froid, tu étais resté là, allongé sur le sol, le regard dans le vide à contempler de ce qui restait de ta peluche... De ton seul ami. Tu n'avais pas su combien de temps tu étais resté là, t'étant même endormis tandis qu'une tempête s'était déclarée dehors. Tout ce que tu savais... C'est que tu avais fais un étrange rêve, te retrouvant face à ton ami, qui avait prit une toute autre forme. C'est à partir de là que tout commença réellement pour toi. En te réveillant, tu te retrouvais dans un lit d’hôpital, t'étant sans doute fais retrouver par quelqu'un, mais qui tu l'ignorais. Tes parents ? Tu étais presque entrain de les ignorer, tu restais silencieux, le regard toujours dans le vide. Et il se passait plus d'une semaine avant que tu ne vois ton oncle pointer le bout de son nez.

Lui seul avait réussis à te faire bouger un cil, et c'est lui qui décida de t’emmener avec lui.. Au Japon. C'est vrai, de base ça aurait juste pu t'aider à aller mieux, tu aurais été heureux d'aller avec lui... Mais quelque chose d'autres t'attendais et tu n'avais pas tardé à le savoir. Le foyer Hatano. Pendant de longues minutes il t'avais expliqué que cela ne pouvait que te faire du bien, de pouvoir te faire aider, t'ouvrir aux autres, faire de nouvelles connaissances... Mais au fond de toi, tu étais quais sûr que ça allait être plus difficile que prévu.


Revenir en haut Aller en bas
Année : 1ère année
Date d'inscription : 25/08/2016
Messages : 40

MessageSujet: Re: Steven Lowell ▬ 100%   Ven 26 Aoû - 17:16

Bienvenue :3

Ton avatar est blblblbl omg ! Héhéhé je réserve un rp :hehe:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: Steven Lowell ▬ 100%   Ven 26 Aoû - 18:03

MERCI :hehe:
Héhéhé, si ça te dérange pas d'rp avec un type pareille pourquoi pas 8'D
Revenir en haut Aller en bas
Age : 19
Année : 3ème
Date d'inscription : 13/07/2016
Messages : 133

MessageSujet: Re: Steven Lowell ▬ 100%   Ven 26 Aoû - 18:23

Je te re-souhaite la bienvenue :heart: et du coup je te valide alors tu sais quoi faire !!
#flemmed'utiliserlemessagedevalidation

►__________signature___________◄

until we go down

Seal my heart and break my pride
I’ve nowhere to stand but now nowhere to hide
Align my heart, my body, my mind
To face what I’v done and do my time ~*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Steven Lowell ▬ 100%   

Revenir en haut Aller en bas
 

Steven Lowell ▬ 100%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disturbed Mind :: Administratif :: Fiche de présentation :: Fiches Validées-