Essayons de vous transformer en quelque chose qui ne soit pas une erreur

Partagez | 
 

 Hurt me if you can. || Ethel B. Itô [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Année : .
Emploi/Etude : .
Date d'inscription : 27/09/2016
Messages : 6

MessageSujet: Hurt me if you can. || Ethel B. Itô [Terminée]   Mar 27 Sep - 16:15


Ethel B. Itô

Informations
◄ Nom ►
Itô
◄ Prénom ►
Ethel, Ban
◄ Âge ►
23 ans.
◄ Nationalité ►
Japonais d'origine Islandais.
◄ Orientation ►
Homosexuel.
◄ Groupe ►
Pensionnaire.
◄ Métier/Etudes ►
Deuxième année. S'orientera sûrement vers l'économie.
◄ Plutôt côté ►
Cela dépend de son humeur ? On va dire neutre, dans ce cas. Avec ses pics de... "mauvaise humeur".
◄ Particularité ►
Le tatouage sur son front. Et... son incapacité à ressentir la douleur physique.
Irl
◄ Pseudo ►
None.
◄ Où nous as-tu trouvé ? ►
Par partenariats.
◄ Avis ? ►
Je ne sais trop que dire pour l'instant, haha.
◄ Avatar ►
Chrollo Lucifer - Hunter x Hunter
◄ Code du règlement ►
Validé par Ethan ♫

Descriptions
Cheveux ► Noirs de jais.
Yeux ► Noirs.
Taille ► Un mètre soixante-treize.
Poids ► Soixante kilos.

Ethel… Ethel a toujours été quelque peu spécial. Certains de ses camarades de primaires disaient qu’il avait un super pouvoir. En effet, le jeune homme souffre, depuis la naissance, d’insensibilité congénitale à la douleur. C’est une maladie rare, grave également, puisqu’elle prive le patient du sens de la douleur, sous toutes formes que ce soit et sur tout le corps. Pour autant, il y a une conservation des autres sensations tactiles. Sauf lorsqu’on s’endommage les récepteurs sensoriels en se brûlant les mains… mais ça, c’est encore autre chose. Le fait est, donc, qu’Ethel ignore depuis toujours ce qu’est la douleur. Et par conséquence, il ne possède pas le réflexe de fuite et de protection que l’on acquiert pendant l’enfance. Ainsi, il a souvent eu la tendance de s’exposer au danger, puisque pour lui, ce n’était rien de grave ou de dangereux. Après tout, il ne peut pas avoir mal. C’est ainsi qu’il s’est, donc, retrouvé à plonger ses mains dans une casserole d’eau brûlante, ou bien les passer un peu trop près d’une flamme. Qu’il s’est coupé profondément. Ou encore, qu’il s’est auto mutilé, dans l’espoir de comprendre son corps.  

Pire encore, allié à une nature lunatique, Ethel s’est souvent et, de lui-même, jeté dans des affrontements qui finissaient… eh bien, souvent, par la fuite des opposants, mais également par des blessures nécessitant des soins hospitaliers.

Cependant, s'il faut parler d'autre chose que ce principale "souci" chez Ethel... on peut dire tout simplement que c'est un jeune homme intelligent, mais qui n'a jamais pu utiliser ses capacités à fond, à cause de sa curiosité, sa volonté de comprendre. Parce qu'il est curieux. Il veut comprendre ce qu'il ne peut comprendre. La douleur est son obsession. Mais pas que, cela dit. Il aime beaucoup la psychologie, également. Mais mets cette affection de côté pour s'orienter vers une autre chose qu'il apprécie, l'économie.

Il n'est pas quelqu'un de très sociable. Il a même du mal avec les échanges avec autrui. Mais il tente, parfois, quand ça lui prend, de faire quelques efforts. Pas évident, cela dit. Un jeune solitaire, donc... mais un solitaire soigné et maniéré. Eh bien oui. Ce n'est pas parce qu'on aime voir les autres souffrir pour tenter de comprendre ce que c'est que la douleur qu'on a pas le droit d'être toujours propre sur soi et poli... n'est-ce pas ?


Histoire
Ethel est né il y a de cela vingt-deux ans, d’un père japonais et d’une mère finnoise. Monsieur, directeur d’une chaîne de restaurants, qui tend à s’étendre au-delà du Japon, comptait sur son fils nouveau-né pour faire de lui son héritier. Madame, femme au foyer, s’occupait de l’enfant et lui donnait autant d’amour que possible. C’est elle, d’ailleurs, qui a remarqué les premiers signes de la maladie de leur fils, lorsque celui-ci entra à l’école, se demandant pourquoi il se faisait autant de mal. Bien sûr, elle lui a posé les questions adéquates. « Pourquoi fais-tu cela ? ». Mais lui la regardait avec l’air le plus perdu et le plus peiné de se faire crier dessus, ne sachant pourquoi elle était aussi inquiète, ni, surtout, pourquoi elle lui criait dessus.

« Je fais comme mes camarades d’école… ils disent que ça fait mal. Mais je ne comprends pas. »

Il répondait, à chaque fois. Ne voulant pas s’avouer que quelque chose n’allait pas chez son enfant, madame préféra se dire que cela devait être l’apprentissage, chose par laquelle tout le monde passe, à cet âge-là. Mais lorsqu’elle le retrouva les mains plongées dans une casserole d’eau brûlante, elle se rendit compte que quelque chose n’allait vraiment pas. C’est ainsi que le petit Ethel s’est retrouvé à faire une batterie de tests auprès de spécialistes pour que, finalement, tombe le verdict. Il souffre d’insensibilité congénitale à la douleur.  Maladie extrêmement rare et tout aussi dangereuse, leur fils allait devoir apprendre ce qui peut, ou non, représenter un danger pour lui. Et il l’a très bien appris. Il pourrait vous réciter par cœur ce qui se trouve être un danger pour sa personne. Mais, plus il grandissait, moins il comprenait. On le surnommer « superman » à l’école. Et on était fasciné par sa capacité à ne ressentir aucune douleur physique. Il a enchainé les bras cassés, les chevilles foulées, les épaules démises et tout le reste.

Sans compter qu’en plus de ça, sa passion, le sport qu’il désira le plus faire, c’était le taekwondo. Pour quelqu’un qui ne doit pas se mettre en danger… Bien évidemment, sa mère a refusé… avant de finir par craquer, pour faire plaisir à son fils. Mais sous de très, très, très nombreuses conditions. Pensez bien… Ethel ne les a jamais respectées. Dès qu’on lui disait que c’était assez, il insistait pour continuer, en disant qu’il allait bien. Et pour lui, c’était réellement le cas, ça allait bien. Pour sa mère, en le voyant rentrer parfois, ça allait tout de suite moins bien… Et Ethel mentait, en prétendant avoir simplement reçu un mauvais coup, ou bien être mal tombé… et elle le croyait… Parce qu’elle ne voulait pas admettre que son fils se mettait plus encore en danger de manière volontaire…

À l’âge de dix-ans, alors que ses séjours à l’hôpital se faisaient plus réguliers encore, une stagiaire en soins infirmiers, pas au courant de son dossier médicale, commença à se poser des questions, et envoya les services sociaux directement chez les Itô. Bien sûr, tout soupçons furent rapidement levés, avec la preuve que l’enfant souffrait de cette maladie. Mais trop tard, la rumeur courait déjà...

Ce qui devait arriver arriva. La crise de nerfs, la gifle, le premier verre de vin, le suivant, les larmes, les sanglots… Et alors, Ethel compris enfin qu’il avait dépassé les bornes. Il s’est alors calmé, pendant un bon moment. Mais les sautes d’humeurs étaient fréquentes et il lui était très dur de se canaliser. Surtout en devant se retenir autant lors des cours de taekwondo. Mais il a réussi. Jusqu'à l'âge de seize ans. À partir de là, à cause des moqueries des autres adolescents, simples boutades d'ado à la base, Ethel est redevenu un jeune homme violent. Si les autres voulaient se battre, il se battrait. Mais il gagnerait. Et jusqu'à l'âge de vingt ans, il a enchainé. Bagarres de rue parce qu'on l'avait mal regardé, parce qu'on l'avait bousculé, parce qu'on n'avait pas été poli avec lui. Tous les prétextes étaient bons. Et comme il sortait souvent... et qu'il avait toujours une excuse sous la main... Son comportement n'aida pas à l'amélioration de l'état de sa mère, qui, bien au contraire, empira. Et son père fut obligé de voir la vérité en face. S'il voulait vraiment que son fils entre dans l'entreprise familiale, il allait devoir trouver une solution. La seule qu'il trouva ne fut ni soins psychologiques, ni aides hospitalières, mais bien une maison de redressement, avec une bonne réputation.

Et voilà donc comment notre jeune homme se retrouve propulsé dans cet endroit...

[] Devenir Parrain
[] Être parrainé

Mettre un X dans la case si on veut, sinon, effacer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emploi/Etude : Directrices du pensionnat.
Date d'inscription : 05/07/2016
Messages : 103

MessageSujet: Re: Hurt me if you can. || Ethel B. Itô [Terminée]   Mar 27 Sep - 17:59

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://disturbedmind.nextgenforum.com
Année : .
Emploi/Etude : .
Date d'inscription : 27/09/2016
Messages : 6

MessageSujet: Re: Hurt me if you can. || Ethel B. Itô [Terminée]   Mar 27 Sep - 18:01

Merci beaucoup ! :)
J'avance petit à petit ! Mais sûrement :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Année : 1er année
Emploi/Etude : -
Date d'inscription : 03/08/2016
Messages : 53

MessageSujet: Re: Hurt me if you can. || Ethel B. Itô [Terminée]   Mar 27 Sep - 19:04

Bienvenue et bon courage pour ta fiche :tourne:

►__________signature___________◄



A start, an end, a rise and fall
No system eternal and no one immortal
Creation all must end in destruction
We cannot change the fate of civilization ♪♫
signa' by BANGERZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 19
Année : 3ème
Date d'inscription : 13/07/2016
Messages : 133

MessageSujet: Re: Hurt me if you can. || Ethel B. Itô [Terminée]   Jeu 29 Sep - 6:00

Bonjour :siffle: et bienvenue parmi nous !

Est-ce que l'on peut considérer que ta fiche est terminée ?
Si tel est le cas, peux-tu mettre un "Fini" dans le titre ? On s'occupera ensuite de la validation :heart: :heart:

►__________signature___________◄

until we go down

Seal my heart and break my pride
I’ve nowhere to stand but now nowhere to hide
Align my heart, my body, my mind
To face what I’v done and do my time ~*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Année : .
Emploi/Etude : .
Date d'inscription : 27/09/2016
Messages : 6

MessageSujet: Re: Hurt me if you can. || Ethel B. Itô [Terminée]   Jeu 29 Sep - 12:54

Ethan Lombardi a écrit:
Bonjour :siffle: et bienvenue parmi nous !

Est-ce que l'on peut considérer que ta fiche est terminée ?
Si tel est le cas, peux-tu mettre un "Fini" dans le titre ? On s'occupera ensuite de la validation :heart: :heart:

Hello !
6h... Damn... lève tôt vas !
Non, ma fiche n'est pas terminée, sinon j'aurais bien pensé à changer le titre. :)
Mais merci de t'en inquiéter ♥️ et merci de l'accueil o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Année : .
Emploi/Etude : .
Date d'inscription : 27/09/2016
Messages : 6

MessageSujet: Re: Hurt me if you can. || Ethel B. Itô [Terminée]   Ven 30 Sep - 20:03

Par contre, là, c'est fini ! :)
Je n'ai pas tout développé puisque je préfèrerais le faire en rp ^^
Merci de votre temps :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 19
Année : 3ème
Date d'inscription : 13/07/2016
Messages : 133

MessageSujet: Re: Hurt me if you can. || Ethel B. Itô [Terminée]   Sam 1 Oct - 11:52

Fiche validée !

Hello ! Fiche très intéressante. Je trouve ton personnage très intéressant et, ma foi, fascinant !
Encore une fois, bienvenue parmi nous ! N'oublie pas de compléter ton profil au fur et à mesure.

Dorénavant, tu peux aller :

Recenser ton avatar {ici}
Recenser si tu es un DC {ici}
Créer ta fiche de lien {ici}
"Recevoir" ton smartphone{ici}
Demander une chambre ou un logement {ici}
Demander un/des RP {ici}

Et amuse toi bien sur Disturbed Mind ! :-D


►__________signature___________◄

until we go down

Seal my heart and break my pride
I’ve nowhere to stand but now nowhere to hide
Align my heart, my body, my mind
To face what I’v done and do my time ~*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Hurt me if you can. || Ethel B. Itô [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hurt me if you can. || Ethel B. Itô [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» That’s how you stay alive. When it hurts so much you can’t breathe. That’s how you survive... By remembering that one day, Somehow... impossibly... It won’t feel this way, it won’t hurt this much † Stydia
» Paperback™ ♣ hurt by love
» (f) Mackenzie Foy + You'll be all right, no one can hurt you now
» I borke your heart, i made you hurt ? | LINKS
» « Dude, you hurt my feelings » (kenan&hillel, terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disturbed Mind :: Administratif :: Fiche de présentation :: Fiches Validées-